•  
  •  

Les artistes

La Pie qui Chante (VD) Geneviève et Nicolas Dik
« Un saut dans le lac, de l'eau dans mon sac ! » (toutes les dates)

Tout public, dès 4 ans, 30 minutes

Petites vagues et grandes bourrasques, venez naviguer sur le lac avec nous ! Vent debout dans les embruns, vous rencontrerez les drôles de créatures qui peuplent le ventre et les rives vaudoises du Léman... Spectacle chavirant et éclaboussant!

Conteurs et musiciens, les joyeux compagnons de la Pie qui Chante trottinent sur les petits chemins de la vie à la recherche de belles histoires et de doux trésors. Et parce qu’ils aiment la musique, ils en saupoudrent leurs récits pour qu’elle emmène les mots valser, giguer et tintinnabuler dans le cœur de ceux qui les écoutent.

C'est dans le vieux sac à malices des contes traditionnels que Geneviève et Nicolas vont puiser leurs histoires. Ils les assaisonnent de leurs ingrédients personnels: un brin d'exagération, une touche de ridicule, une pincée d'absurde et une tombée de bons sentiments. Ils leur font faire trois tours de manivelle et les emmènent valser dans vos oreilles!

Cathy Sottas (GE)
" Ceux d’en face " (Porrentruy, Villars-sous-Mont, Sion)

L'histoire que je vais vous raconter appartient à l'époque des contes, époque que vous ne trouverez dans aucun livre d'Histoire. Avez-vous déjà entendu parler du cardonptéryx, du longolosaurus ou encore du gédoraptor ? Et pourtant, ces animaux magiques et dotés de la parole étaient bien présents dans la région genevoise ... Il semble que nous les ayons oubliés trop longtemps!  Ces quelques conteries vont nous rafraichir la mémoire.

J'aime écrire, inventer et raconter des histoires, m'inspirer d'un passant et de sa démarche étrange ou du drôle de chapeau de cette dame...Et comme hier n'existe plus et que demain n'existe pas, je prendrais bien encore un peu de présent

Deidre Foster (GE)
"L'arbre" (La Tour-de-Peilz)

Genève cache depuis toujours ses contes. Ils ont été interdis, mutilés, enfermée. Ils vont enfin être révélés aux Vaudois, qui je l'espère partageront à leur tour leur sagesse. Deirdre les a péché près des pierres du Niton et vous les livre comme un collier de nouille en or. Ouvrez grand vos oreilles!

Deirdre Foster est une rêveuse, partie souvent en Bizarance, elle en a rapporté des histoires. Elle y a rencontré des Trolls, des elfes et des petits de toutes sortes. Ils lui ont raconté leurs aventures et pour vous, elle est revenue avec! Sa compagnie s'appelle; Le Chat de Bla

Christine Métrailler (VS)
« Les fées valaisannes»
( La Tour-de-Peilz )

Elles étaient six et elles ne voulaient pas se marier….

Je raconte parce que c’est un beau métier de célébrer la diversité du monde et parce que dans le dictionnaire, il y a des mots comme upérisation. J’aime trouver le merveilleux dans le quotidien et donner une place à des héros ordinaires ! 


Catherine Beysard (VS)
«Diableries en terre valaisanne»  (Porrentruy, Vllars-sous-Mont)


Le monde sentait bon, parmi les arnicas, les violettes et les sauges. Le Diable n’avait rien à y faire : il était laid, sentait mauvais, et traînait une longue queue de vache collée à son derrière…

Valaisanne depuis ma naissance mais voyageuse à dos de mots depuis toujours, mes terrains d’histoires sont multiples. J'affectionne de rencontrer les spectateurs dans des lieux proches de leur quotidien, dans des endroits publics ou privés et parfois saugrenus. Mes histoires se colorent de rencontres de cœur à conte et du goût des mots vivants.


Audrey Bestenheider Crettaz (VS) 
«Les fileuses de Savièse »
(Genève)


Pendant les soirées d'hiver, elles montaient dans le chalet d'Ange-Marie, un peu à l'écart du  village. Elles préparaient le feu, les rouet et les chokra... et les langues filaient...

En peignant des histoires au bout de mon pinceau, je découvre que mon monde de couleur et de signes a quelque chose en commun avec des traditions dont les origines se perdent dans la nuit des temps. Depuis 2000, je chemine dans le vaste monde des contes en jouant avec les mots, la musique et le mouvement


Crédit Nicolas Sedlatchek

Aline Gardaz De Luca (VS) 
« Le loup de Derborence »
(création d’après la légende par Alfred Cérésole et C-F Ramuz) (Sion)

Lorsque Jean est rentré au village, sa femme attendait. A peine l’enfant s’est-il tenu debout qu’il a regardé là-haut. Puis il est monté, lui aussi, dans la montagne…

Par le chant, le mouvement et les récits, Aline Gardaz De Luca conte pour dire ce qui émerge du silence, pour ouvrir les imaginaires, pour partager des émotions, pour raconter des récits à la fois si intimes et si universels qu’ils parlent de nous tous, pour vivre et mourir un peu parfois, pour rencontrer l’autre, les autres. Depuis 2010, La Cie La Roulotte des Contes crée des spectacles de contes pour tout public. Elle propose également des ateliers d’expression vocale et des formations à l’art de conter. www.laroulottedescontes.ch

Caroline Cortès (NE)
"Esprits gourmands" ( La Tour-de-Peilz)

Amateurs d'Oeil de Perdrix, de bricelets ou de saucisson neuchâtelois et pourtant redoutables ...

Convaincue de leur pouvoir bienfaisant, Caroline puise ses histoires tant dans le répertoire des contes traditionnels, que des mythes et autres récits d'ici ou d'ailleurs, contemporains ou anciens. Elle crée par ailleurs des spectacles en solo ou avec des musiciens et raconte volontiers en tous lieux publics ou privés en Suisse Romande et en France.

Vi Indigaïa (NE)
« Mystères et boules de Neuch' » ( Porrentruy, Sion)

Le vrai et le merveilleux s'entremêlent parmi les étrangetés glanées dans les forêt, entre les roches, voire au fond du lac au gré de balades et rencontres d'hurluberlus divers.

La vie l'a accueillie en Martinique . Puis son cœur a mené ses pieds par-delà les mers. Pour elle les arts du récit sont le squelette, la chair et le cœur de notre humanité. Son répertoire est tissé de créations avec une touche surréaliste mêlées à des contes traditionnels de partout. Rires des origines, de la nature ou d'une humanité à vif. Elle allie cet art à celui de la danse et du chant en une prosodie rythmée.


Aurélie Masson et  Dominique Pasquier (FR)
« La berlue dans le dzaquillon »
 (toutes les dates)

Les légendes sont des vérités que l’on a pas pu prouver. Et s’il ne suffisait pas de voir grand pour apechyèdre les lutins et les géants?

C’est dans le creux d’un vieil arbre silencieux que la parole d’Aurélie Masson a pointé le bout de son nez. C’est tout en douceur qu’elle l’a glissée dans sa besace... et la sème au gré du vent pour les petites et grandes oreilles assoiffées d’histoires.

Dominique Pasquier, paysan, puis berger, a toujours mené de front sa passion pour la terre avec celle de la littérature, du théâtre, des contes et des légendes. Depuis une bonne trentaine d'années, il anime des conteries dans les écoles, dans les homes pour personnes âgées, au Château de Gruyère et un peu partout en Suisse romande.

Maya Hirsch (NE)
« Histoires du Bord du et du Haut » ( Villars-sous-Mont)

De véritables mensonges qui fleurent bon le terroir
 

Pierre Villars (NE)
« Ben voilà ké ouai ! »  (Genève)


Un peu là où on l’attend et puis parfois ailleurs  

Transfuge jurassien en terre neuchâteloise, n’ayant jamais perdu l’accent qu’il n’avait jamais complètement eu... toujours un peu punk mais férocement ancré dans les traditions, Pierre raconte là où on l’attend et puis ailleurs aussi. Il essaie d’aller tout droit, mais se perd dans les détours. Parce que la bêtise ne connaît pas de frontières. Et les hommes en noirs non plus. A Neuchâtel, le lac est bleu, les rochers gris et les arbres vert. Ou brun. Ou rouge. Ou jaune. Enfin ça dépend des saisons. De toute façon, Pierre est daltonien.

Association des Conteuses et Conteurs du Jura

Florence Reber Mittempergher (JU)
« Jurassik-Triptik » (La Tour-de-Peilz)

Un château, une étrange fiancée, un trésor fabuleux … Trois régions jurassiennes qui se dévoilent à travers trois histoires qui fleurent bon le terroir.

Conteuse-en-herbe, passionnée par les mots, la voix, la poésie, la nature et le terroir…

Valérie Fleury-Wüthrich et Geneviève Boillat (JU)
« Quand les poules avaient des dents ! » (Villars-sous-Mont)

….vivaient des animaux assez bizarres et très, très bavards.  Quel bazar

Valérie Fleury-Wüthrich et Geneviève Boillat : l’une à Vermes et l’autre à Muriaux, de l’est à l’ouest : 2 conteuses à chaque bout du canton du Jura !

Véronique Deshayes (JU)
« Une colombe dans les gorges » (Genève)
Une légende du Jura Bernois où s’entremêlent le bon et le méchant, l’amour et la guerre, l’espoir et l’aventure. Un reflet de la vie, en somme.
Conteuse par passion : « Il est toujours une fois » pour s’émerveiller, rêver, partager, rire ou avoir peur… Laissons les contes nous emporter au loin. Eux, ils savent où ils vont. Alors, chut ! Suivons-les !

Isabelle Laville et Josiane Pachoud (JU)
« Femmes de dri chi no » (Sion)

Je suis éternelle, je suis la vouivre,
je suis toutes les femmes.
Isabelle Laville et Josiane Pachoud : deux femmes riches de plus de cinquante années épanouissantes. Le temps d’un songe, ces deux amies de nature créative et joyeuse vous emmèneront dans leur escapade sauvage sur les terres jurassiennes. Isabelle vous racontera l’histoire qui l’a initiée aux contes quand elle avait vingt ans, et Josiane agrémentera la balade avec une touche musicale et poétique ; deux femmes bohèmes aux pieds nus qui tissent des liens.